08 novembre 2006

Pour en revenir à ces journées qui se trainent en longueur

Parce que "lacommequidiraitépousée" ne rentre jamais le midi ou l'on redoute que.....

Il faut bien avouer que midi et demi passé, enfin moins quatre de une, le temps de la laisser rentrer du bureau à fond la caisse.... commence la seconde manche....

Premiére manche remportée de justesse par l'occidental avachi... Parce que si là, la maintenant, quelqu'un venait à sonner à la porte d'entrée.... pas de probléme, rasé le bonhomme et de prés, habillé, habillé pour de vrai et de bon, pret à se rendre n'importe ou "informellement"... jean, pas le préféré, l'autre le "second best", chemise en velours et bon d'accord le pull de la veille, mais on l'aime bien celui là, justement.... et méme que méme que méme, la montre au poignet.....

Premiére manche remportée d'une courte téte, certes, mais "l'appart" parle de lui méme... et pour le bonhomme.. un dessus de cuisiniére propre, pas de "bazard" dans la cuisine, la salle de bain, "tan bien" du salon...

Et le plan diabolique de germer.... puisque midi passé et que le plus gros fait, un bonhomme présentable, un appart à l'image... une sieste ?

Non ? quand méme.... si, mais alors d'abord "vérouiller" le truc.....

Posté par MatteoPolo à 12:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Pour en revenir à ces journées qui se trainent en longueur

Nouveau commentaire